Changements de têtes. De Georges Méliès à David Lynch

En 1898, Georges Méliès décide de changer de têtes avec Un homme de têtes. Par ce geste, idée et trucage de génie, l’artiste inaugure une tendance du cinéma de fiction qui se caractérise par des effets burlesques, fantastiques et fantasmatiques.

DATE :
5 novembre 2019
HORAIRES :
18H30 > 19H15
TARIFS :
Gratuit

INTERVENANT :

Guillaume Sapin
Directeur de La Nouvelle Dimension

Lieu

La Nouvelle Dimension   Voir sur la carte

Un mardi par mois, une plongée dans un livre des éditions Rouge Profond, spécialisée dans les textes sur le cinéma. À partir d’extraits vidéo, de bande-annonce, d’interview ou d’une lecture d’un passage, partez à la découverte d’un ouvrage lors d’un temps court (30 minutes) histoire de vous donner le goût de le lire !

Tous les livres des éditions Rouge Profond sont disponibles à La Nouvelle Dimension, vous pouvez les emprunter chez vous par simple adhésion à l’association.

RÉSUMÉ

En 1898, Georges Méliès décide de changer de têtes avec Un homme de têtes. Par ce geste, idée et trucage de génie, l’artiste inaugure une tendance du cinéma de fiction qui se caractérise par des effets burlesques, fantastiques et fantasmatiques. Prolongeant les attractions primitives, le cinéma s’amuse du dérèglement des identités, des visages, des incarnations dans des histoires souvent affolées qui vont de Buster Keaton à Jim Carrey. La faculté des acteurs à se déguiser ou se masquer, à se glisser dans plusieurs corps, à jouer des rôles multiples, à se transformer à vue en quelqu’un d’autre devient même inquiétante avec Lon Chaney, Jerry Lewis, Alain Delon ou Barbara Steele… Ce livre met en relation des dizaines de films qui couvrent plus de cent ans de cinéma. Les fictions spectaculaires, des comédies françaises, anglaises et américaines à FantômasMatrixLe Masque du démonMission : ImpossibleLes Yeux sans visage, Volte/Face ou Holy Motors, côtoient les œuvres d’auteurs, de Buñuel à Resnais, de Fassbinder à Cronenberg. L’art filmique de David Lynch, ultime cinéplaste du xxe siècle, vient clore cette investigation richement illustrée des réinventions de soi en images.

L'AUTEUR

Maître de conférences en études cinématographiques à l’université Paris 7, Diane Arnaud enseigne l’analyse et l’esthétique filmiques. Ses recherches portent sur les nouvelles modernités cinématographiques. Elle est l’auteur de Le Cinéma de Sokourov. Figures d’enfermement, publié chez L’Harmattan, coll. « Esthétiques », en 2005. Autre champ de réflexion et d’écriture : les formes du cinéma japonais classique et contemporain. Formatrice pour le dispositif « Lycéens au cinéma », elle rédige des livrets pédagogiques : sur L’Homme sans passé d’Aki Kaurismäki (Dossier APCVL/CNC, 2004), sur les Surprises et enjeux du cinéma d’Ozu (Coffret DVDs Carlotta, 2006).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

La Nouvelle Dimension
12 rue Armand Jullié, 48400 Florac
04 66 31 42 61
lanouvelledimension@gmail.com

Association agréée Jeunesse et Education Populaire (n° 48.16.053)

Newsletter