Les Chambres noires de David Fincher

Cet essai sous forme de notes ne prétend pas analyser de manière exhaustive l’œuvre de David Fincher, dont l’évocation de quelques titres suffit à faire frémir les consciences cinéphiles.

DATE :
10 mars 2020
HORAIRES :
18H30 > 19H15
TARIFS :
Gratuit

INTERVENANT :

Guillaume Sapin
Directeur de La Nouvelle Dimension

Lieu

La Nouvelle Dimension   Voir sur la carte

Un mardi par mois, une plongée dans un livre des éditions Rouge Profond, spécialisée dans les textes sur le cinéma. À partir d’extraits vidéo, de bande-annonce, d’interview ou d’une lecture d’un passage, partez à la découverte d’un ouvrage lors d’un temps court (30 minutes) histoire de vous donner le goût de le lire !

Tous les livres des éditions Rouge Profond sont disponibles à La Nouvelle Dimension, vous pouvez les emprunter chez vous par simple adhésion à l’association.

RÉSUMÉ

Cet essai sous forme de notes ne prétend pas analyser de manière exhaustive l’œuvre de David Fincher, dont l’évocation de quelques titres (SevenFight ClubZodiacThe Social NetworkPanic RoomMilléniumHouse of Cards…) suffit à faire frémir les consciences cinéphiles. Il s’agit plutôt d’une tentative d’approche de ses films à travers des fragments d’images fixes. Cliché médico-légal, amateur voire érotique, images d’archives, albums de famille : la photographie se décline, dans le cinéma de Fincher, sous sa forme la plus évidente, appelant implicitement la mémoire des grands photographes contemporains (Witkin, Hido, Arbus…). Largement tourné vers les images de synthèse, l’œuvre du réalisateur américain est travaillée en profondeur par une fascination aiguë pour l’image argentique. Que nous disent ces lambeaux de photographies, convoqués d’un film à l’autre, de sa conception du monde et de la représentation ? À la manière de l’archéologue, Nathan Réra sonde ces strates d’images immobiles en pénétrant leur chair ardente, en essayant d’en dénouer les secrets et les ombres. Car si « la photo elle-même n’est en rien animée » comme l’écrit Roland Barthes, « elle [nous] anime : c’est ce que fait toute aventure ».

L'AUTEUR

Docteur en histoire de l’art, Nathan Rera consacre ses travaux aux formes documentaires et artistiques qui prennent en charge les témoignages et la mémoire liés aux génocides – et à la Shoah, en particulier. Il poursuit ses recherches actuelles sur les génocides et politiques mémorielles liés au Rwanda. Il a publié : Un destin rwandais (avec Christophe Calais), Éditions [neus], 2014 ; Rwanda, entre crise morale et malaise esthétique. Les médias, la photographie et le cinéma à l’épreuve du génocide des Tutsi (1994-2014), Les Presses du réel, coll. « Œuvres en sociétés », 2014.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

La Nouvelle Dimension
12 rue Armand Jullié, 48400 Florac
04 66 31 42 61
lanouvelledimension@gmail.com

Association agréée Jeunesse et Education Populaire (n° 48.16.053)

Newsletter