Horloges habitées par orphelines vampires : les territoires-loin de Jean Rollin

Adulé par les américains, ce grand cinéaste singulier, amateur de littérature populaire, de grand-guignol, amoureux des comédiens et des belles femmes, n’a jamais obtenu la reconnaissance dans son propre pays, ni même le plus petit début de respect hors le fanzinat et les revues spécialisées.

DOWNLOAD PROCHURE

Démarrage :
21 décembre 2017
Durée :
1h
TARIFS :
3€/Gratuit pour les adhérents

Dans les entrailles du cinéma bis #4

Adulé par les américains, ce grand cinéaste singulier, amateur de littérature populaire, de grand-guignol, amoureux des comédiens et des belles femmes, n’a jamais obtenu la reconnaissance dans son propre pays, ni même le plus petit début de respect hors le fanzinat et les revues spécialisées. Hors normes, infiniment personnel, il reste aujourd’hui incompris, mal connu (assimilé à la Nouvelle vague, dernière tromperie en date ) à l’exception des fans qui ne l’en vénèrent que plus. L’œuvre étrange de Jean Rollin est pourtant un monument du bis poétique.

Traces de culture littéraire et cinéphilique dans sa filmographie (Tristan Bernard, Gaston le Roux…)

Acteurs et actrices : les amis de Jean Rollin.

Paysages intérieurs :  Des châteaux en cimetières, des gares en cafés portuaires, tout finit à Pourville.

Une lecture personnelle du vampirisme.

L’image matricielle des deux orphelines.

Vers le porno Gentil…

Brigitte Lahaie, la muse mère.

Contaminations et morts-vivants.

Oh Yoko !

CONTACT

La Nouvelle Dimension
12 rue Armand Jullié, 48400 Florac
04 66 31 42 61
lanouvelledimension@gmail.com

Association agréée Jeunesse et Education Populaire (n° 48.16.053)

Newsletter