à la meilleur veine, le saigneur "Giallo"

Public cinéphile averti ! Si en Italie ce terme générique inspiré par les couvertures des romans policiers, puis influencés par les krimis (policiers adaptés d'Edgar Wallace ) allemands, désignait l'ensemble du genre policier, ailleurs dans le monde il est circonscrit à un type très précis de récits à intrigue rythmés par les crimes sadiques, généralement à l’arme blanche, de tueurs masqués de jeunes femmes.

DOWNLOAD PROCHURE

Démarrage :
14 septembre 2017
Durée :
1h30
TARIFS :
3€/Gratuit pour les adhérents

Dans les entrailles du cinéma bis :

1-Introduction : Tentative de définition d’un genre fantasmé et panorama des grands sous-genres.
Le bis ou la caverne des mélanges improbables, tanière d’une déviance cinématographique qui contamine tous les genres… De l’âge d’or à aujourd’hui, cet atelier de longue haleine ( de Gozilla ) présentera les grands thèmes et quelques monstres canoniques, en évoquant sans trop s’y arrêter les maîtres largement réhabilités depuis (Fisher, Argento, Bava, Fulci, Craven, Carpenter…). Par ailleurs, cette étiquette très ethnocentrée rappelle la réception marginale de pans entiers des cinématographies plus lointaines.

Six femmes pour l’assassin de Mario Bava (1964)

Si en Italie ce terme générique inspiré par les couvertures des romans policiers, puis influencés par les krimis (policiers adaptés d’Edgar Wallace ) allemands, désignait l’ensemble du genre policier, ailleurs dans le monde il est circonscrit à un type très précis de récits à intrigue rythmés par les crimes sadiques, généralement à l’arme blanche, de tueurs masqués de jeunes femmes. Érotisme et fulgurances graphiques ont fait la célébrité du genre depuis les premiers faits d’armes de Mario Bava et entretiennent une complicité vénéneuse avec le spectateur-voyeur esthète. Si certains maintiennent une distinction entre gialli (60-70) et thrillers (forme moderne boostée par Dario Argento dès 1970, puis par une cohorte de cinéastes entre Sergio Martino et Lamberto Bava…), le genre s’est aussi exporté en Espagne par exemple (Amarillo) et a inspiré chez les anglo-saxons le Psycho killer puis sa forme resserrée ou plus exactement desséchée, le slasher, avant de renaître de nos jours sous forme fétichiste chez François Gaillard ou Catet et Forzani.

Ténèbres de Dario Argento (1982)

Tour d’horizon des codes, figures de style, scènes et réalisateurs les plus célèbres : Bava père et fils, Dario Argento, Lucio Fulci, Aldo Lado, Sergio Martino, Pupi Avati, Luciano Ercoli, Paolo Cavara, Umberto Lenzi, Armando Crispino, Massimo Dallamano, Luigi Bazzoni, Antonio Margheriti, Luigi Bazzoni, Fernando di Leo, Antonio Bido, Riccardo Freda, Giuliano Carnimeo et bien d’autres cinéastes.

Un programme unique chargé des plus belles fulgurances criminelles italiennes !

 

Spasmo d’Umberto Lenzi (1974)

CONTACT

La Nouvelle Dimension
12 rue Armand Jullié, 48400 Florac
04 66 31 42 61
lanouvelledimension@gmail.com

Association agréée Jeunesse et Education Populaire (n° 48.16.053)

Newsletter